Home / ACTUALITE / Bouaké : Sabotage d’un forage dans la nuit du 25 mai 2018 au Campus II

Bouaké : Sabotage d’un forage dans la nuit du 25 mai 2018 au Campus II

...pour un développement partagé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 3 mois que Bouaké et environs font face à une importante pénurie d’eau. Pour remédier à cette situation, l’Etat après les distributions d’eau par des citernes, est entrain de construire une dizaine de forage pour soulager la population.

 

Le Campus II de Bouaké n’est pas en reste et bénéficie ainsi d’un de ces forages qui malheureusement va accuser un retard dans son délai de finition et pour cause, le comportement irresponsable d’un groupuscule de personnes qui aurait saboté le forage avec un objet métallique.

Selon Monsieur Cissoko Hassane Cousteau, Directeur de la société en charge de la réalisation des forages FORACI, un groupe de personnes, venu du village d’Adjeyakro, village qui aurait cédé le terrain occupé depuis un certain temps à l’Université Alassane Ouattara de bouaké, a exigé une somme de 75 000F CFA pour des sacrifices en vue de prier les mânes et de faciliter les travaux du forage situé sur leur ancien cimetière. Dans le souci de finir rapidement les travaux et vu l’attente des étudiants en manque d’eau qui n’a que trop durée, l’équipe de construction va satisfaire la demande et poursuivre le travail.

le même groupe reviendra une seconde fois soutirer encore 40 000F CFA en vue de faire d’autres sacrifices, cette fois ci pour la terre.

Selon d’autres témoignages des riverains, le forage était opérationnel depuis le jeudi 24 mai et qu’il fallait deux à trois jours pour que l’eau obtenue lave les tuyaux pour une utilisation plus saine. Ensuite la dernière phase était d’installer la pompe. Hélas cette phase va se couronner par un échec. Un objet métallique inconnu a été utilisé pour saboter le forage.

C’est alors qu’un deuxième groupe, toujours du village d’Adjeyaokro investi une troisième fois le site pour encore demander d’autres sacrifices. Le Directeur Technique de l’Hydraulique cette fois ci présent, refuse de céder à cette 3ème arnaques et demande à ce que les travaux soient stoppés pour comme on le dit chez nous ’’voir claire dans cette affaire’’. Les autorités compétentes ont été informé et le Ministre des Transport Amadou Koné a dépêché sur les lieux, M. Silué Pégabila plus connu sous le nom de Kabila, président de la jeunesse communale de Bouaké et aujourd’hui conseillé du Ministre.

Vivement qu’une solution rapide soit trouvée pour alléger les souffrances des étudiants du Campus II de Bouaké.

About admin

Check Also

REGION DE GBÊKÊ : INAUGURATION DU CENTRE DE SANTÉ DE KATIENOU

...pour un développement partagé23    23PartagesIl était 11H ce samedi 23 juin 2018 lorsqu’une forte délégation du …