Home / Accueil / Université de Bouaké/ Doba SORO tente d’étayer le thème: Socio-anthropologie de l’échec des initiatives de promotion et d’accès à l’eau en Côte d’Ivoire

Université de Bouaké/ Doba SORO tente d’étayer le thème: Socio-anthropologie de l’échec des initiatives de promotion et d’accès à l’eau en Côte d’Ivoire

...pour un développement partagé
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La soutenance de thèse est l’épreuve universitaire concluant la thèse de doctorat. Il s’agit en général d’un examen oral prenant la forme d’une présentation effectuée par le candidat au titre de docteur durant lequel il expose ses travaux de recherche devant un jury de spécialistes. C’est à cet exercice, que c’est prêté Monsieur Doba SORO, doctorant en sociologie à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké, le vendredi 08 septembre 2017 au Campus 2.
Durant près de deux heures, l’impétrant a tenté d’étayer le thème : Socio anthropologie de l’échec des initiatives de promotion et d’accès à l’eau en Côte d’Ivoire, devant un jury de 4 membres.
M. Doba SORO a mené son étude socio anthropologique dans les communautés LOBI, dans le nord-est du pays, reconnu comme la partie la moins développée, la plus pauvre de la Côte d’Ivoire.
L’accès à l’eau potable est un véritable défi, constat qu’a fait M. Doba Soro après avoir séjourné sur le terrain pour des observations, des entretiens avec les communautés et tous les autres acteurs contribuant à la compréhension du problème.
Il ressort que l’eau reste un élément structurant dans l’histoire du peuple Lobi. L’échec des initiatives trouve sa source dans la rationalité des acteurs et le manque de prise en compte des facteurs socioculturels de la communauté. Les communautés sont dans une logique de préservation de l’ordre social, tandis que les auteurs des différentes initiatives sont dans une logique d’atteinte de résultats selon un plan purement techniciste.
Les perceptions et pratiques traditionnelles favorisent les attitudes des communautés Lobi par rapport à l’eau. L’association des communautés locales et la compréhension des logiques concernant l’eau demeurent indispensables pour que des initiatives de promotion d’accès à l’eau dans les communautés Lobi aient un réel impact. La femme reste au cœur de toutes les souffrances liées à la recherche de l’eau qui, elle-même, agit sur la structure sociale de la communauté.
M. Doba SORO espère avoir créé un cadre de concertation quitte à attirer l’attention de nos politiques publiques pour le changement et l’amélioration du mieux-être des communautés.
Après délibération, l’impétrant a obtenu la mention très honorable avec félicitation du jury.
Rappelons que le jury était composé de :
Alphonse YAPI-DIAHOU, Professeur Titulaire, Université Paris 8, Président du jury
Bony GUIBLEHON, Professeur Titulaire, Côte d’Ivoire, Directeur de Thèse
Rubin POHOR, Maitre de Conférences, Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire, Rapporteur
KOFFIE-BIKPO Céline Yolande, Professeure Titulaire, Université Félix Houphouet Boigny Côte d’Ivoire, Evaluateur

About admin

Check Also

Bouaké: Atelier de réflexion sur la contribution des jeunes à la promotion du Civisme en Côte d’Ivoire

...pour un développement partagé33    33PartagesUn atelier de réflexion sur le civisme des jeunes a démarré ce …